Les Pierres ont une âme


Cambodge Ankhor Wat


Les Pierres ont une âme

 

Oubliés des hommes, ils étaient enfouis depuis des siècles sous une végétation luxuriante. Jusqu’à ce qu’un explorateur français, Henri Mouhot, les redécouvre en 1860 et les fasse connaître au monde entier. 150 ans plus tard, les fabuleux temples d’Angkor, connaissent un rayonnement international.

Ce parc archéologique de 400 Km carrés, couvert en partie par la forêt, recèle des centaines de bâtiments, vestiges d’une civilisation khmère puissante et d’un raffinement extrême qui subjuguent les visiteurs qui passent de 60 000 en 1999 à 1,6 millions en 2011 soit une fréquentation de 4000 personnes par jour.
L’empire Khmer étendit son hégémonie pendant six siècles sur l’ensemble des territoires de la péninsule indochinoise.

Du IXe au XVe siècle, les rois successifs installèrent leur capitale à Angkor où ils firent construire d’admirables monuments religieux ainsi qu’un système d’irrigation sophistiqué. Parmi les temples plus célèbres, le gigantesque Angkor Vat, construit au début XIIe siècle par le roi Suryavarman II, est l’un des plus grands édifices religieux jamais construit de par le monde.

Il est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1992 et en 2004, sur celle du patrimoine mondial en péril qui a fait l’objet d’un vaste programme de sauvegarde. Des chercheurs de différents pays œuvrent à sa conservation.

Plein écran

Laisser un commentaire